Rognonas et son histoire

 

 

Rognonas et les mystères de son blason

Propos et informations recueillies dans le livre ‘Rognonas - e zòu que n’i’ague’ écrit par Mr Joseph Coste, édité en 1994 que vous pouvez retrouver en mairie au prix de 32 €.

 

Le nom de Rognonas apparaît pour la première fois dans document de 1039. L’abbé Linsolas mentionne que de 1096 à 1759, il a trouvé 18 façons d’écrire ce nom. L’origine de ce nom offre maintes explications.

Le mot viendrait de ‘rougnoun’ terre grasse et féconde.

Le rognon, bon morceau du mouton qui serait le morceau de choix de la Provence.

Du verbe ‘rogner’ terroir rogné par la Durance. Les parties les plus hautes du territoire du village se seraient distinguées de la plaine inondable comme des sommets (rognons)

Rognonas viendrait du nom d’un homme latin : RUNIO ou RUNIUS.

L’Abbé Linsolas penche pour une origine germanique venant de RAINO dérivé de REGANO (nom que l’on cite à Arles en 965) ».

« Il est vrai que le blason comporte 3 rognons dans le contexte on peut avancer que le blason de rognonas de création assez récente a tout simplement repris la phonétique du nom de la ville adoptant le mot rognon comme représentatif dans cette zone d’élevage du mouton. Les armes de rognonas sont dites parlantes , le blason de rognonas s’est inspiré du nom de la ville et non l’inverse ».

Quelques grandes dates de notre village

 

  • 980 Apparition de Rognonas en tant que village
  • 1039 Rognonas est un port avec un bac et un service de barques qui traversent la Durance
  • XII° Siècle où la première chapelle fut construit par le pape Adrien IV
  • 1384 Plus qu'une vingtaine de personnes habitent Rognonas famine, froid, innondations, guerres et tremblements de terre se succèdent
  • 1468 Détermination des frontières de Rognonas 600 hectares, on compte alors 940 habitants
  • 1471 Il ne reste plus que deux familles
  • 1683 Rognonas se compose d'une douzaine de bastides appartenant à des Messieurs d'Avignon, 4 cabanons de paysans et 13 granges
  • 1750 Reconstruction de l'église
  • 1791 Premier maire élu, Pierre Simon Vignaud
  • 1833 Inauguration du pont suspendu et de la première école publique. Ce pont servira jusqu'en 1951 avec 99 ans de droit de passage à la ville d'Avignon
  • 1835 Création du premier bureau de pesage, ce qui montre l'importance des échanges et des ventes de l'époque
  • 1839 Grande sécheresse, l'état accorde un secours
  • 1841 Construction de la première mairie ainsi que l'école de filles et de garçons
  • 1843 Inauguration du clocher de l'église avec une cloche de 800 kg. On compte alors 1200 habitants avec un cheptel de 106 mules,  chevaux, 24 moutons, 917 brebis et 54 cochons
  • 1848 La ligne de chemin de fer est terminée, on peut aller de Rognonas à Tarascon en 25 minutes. Gros avantage pour transporter le charbon, les cocons, la soie, le grain et la garance
  • 1852 Mise en place d'une horloge dans le clocher
  • 1854 l'école est désormais dirigée par trois frère pour les garçons et deux religieuses pour les filles. Les élèves payaient 1,25 frs par mois soit 135 € actuels
  • 1857 Premier bureau de distribution de la poste
  • 1860 Mise en place du nouveau cimetière, l'ancien qui se situait au Jardin de la Vierge étant trop petit
  • 1897 en 1882 le maire Séraphin Martin propose la construction d'une nouvelle école de filles avec une classe d'asile (classe de maternelle qui permettrait aux jeunes enfants, qui sont dans la rue au hasard des dangers de la voie publique, d'être surveillés et soignés dans une salle) il faudra attendre 1897 pour qu'elle soit terminée sous le mandat du maire Mr Jean-Baptiste Guyon
  • 1882 Guérison d'Elisa Seisson. Alors âgée de 28 ans, celle-ci souffre d'une bronchite chronique, d'une gastrite et d'une maladie organique du cœur. Elle désire aller prier dans la grotte de Massabielle, mais le voyage coûte cher et ses parents sont pauvres, c'est Madame d'Oléon, qui aime beaucoup cette jeune fille qui lui offre le voyage.

Elle sera plongée dans la piscine de la grotte. Le lendemain, elle se réveilla guérie. Une splendide procession l'accueilli à Rognonas. Elle fut déclarée la dixième miraculée de Lourdes et mourût le 2 juillet 1919 à l'âge de 65 ans

  • 1885 le marché de Rognonas est créé le 25 mai, il se tient alors 3 fois par semaine devant son succès il deviendra journalier en 1890
  • 1904 Une terrible explosion d'acétylène se produit  au Café de France, faisant sept morts et dix-sept blessés. Cet évènement hantera longtemps la mémoire des rognonais.
  • 1924 Inauguration du monument aux morts de la Grande Guerre. Jeanne d'Arc fut choisie symbole immortel des gloires militaires les plus pures, elle regarde vers les régions supérieures, son cheval se cabre fortement image de la patrie debout devant l'ennemi.
    Cette statue failli être fondue lors de la deuxième guerre mondiale par la commission de récupération des métaux. Elle sera sauvée grâce à l'intervention courageuse de Monsieur Bonnet d'Oléon alors maire, qui part aussitôt pour Arles défendre cette statue
  • 1925 Electrification des campagnes et apparition des premières automobiles au nombre de deux. Cette même année la mairie est reliée au réseau téléphonique public. Apparition également de la TSF
  • 1926 Installation d'un poids public pour le marché des légumes, le modèle 20 tonnes a été choisi
  • 1928 Premier goudronnage Bd du Marché, ce qui facilite la propreté mais présente l'inconvénient de faire glisser les chevaux et leurs lourdes charrettes
  • 1934 Enfin un docteur à Rognonas le docteur Louis Castan qui exercera jusqu'en 1965. on donnera son nom au stade municipal en 1969
  • 1929 La Durance prise par la glace, les récoltes sont perdues, les pommes de terre gelées dans la terre, les arbres éclatés par le froid. Les blessures de ce terrible hiver seront longues à cicatriser

 

  • 1932 Nouveau clocher, le précédent menaçant de tomber après les intempéries et tornades de 1929
  • 1933 "La famille rognonaise" inaugure le cinéma paroissial
  • 1935 Nouvelles inondations, nouvelles pertes des récoltes
  • 1942 Sous l'occupation afin d'aider les gens des villes une section du ‘secours national' est créée, un wagon de 3 000 kg de légumes est expédié aux ‘Soupes populaires'
  • 1944 Le pont est coupé après les bombardements du 15 août. Huit rognonais ont fait le sacrifice de leur vie lors de cette guerre
  • 1945 Le marché, poumon de Rognonas, est rouvert le 28 mai, il se tient devant la poste
  • 1946 Un syndicat d'assainissement est créé, afin de fertiliser les sols et protéger les récoltes des inondations.
  • 1951 Construction du nouveau pont